Un samedi d’orientation

Publié le par Jean-Philippe Chognot

Studyrama.jpgLe salon Studyrama des études supérieures s’est tenu hier aux Arènes de Metz. Les formations en alternance font recette.
« Je n’ai aucune idée de ce que je veux faire plus tard. » Comme Megan, 17 ans, des centaines de jeunes et de parents indécis se sont déplacés hier aux Arènes de Metz, à l’occasion du salon Studyrama des études supérieures. Trente-huit établissements étaient présents pour susciter des vocations.
Tandis que certains stands restent vides, d’autres, comme celui de l’armée, ne désemplissent pas. « Les jeunes veulent savoir comment on devient militaire et quels métiers on propose, indique l’adjudant-chef Eric Brulfer. Beaucoup sont intéressés par la possibilité d’aller à l’étranger et de ne pas tomber dans la monotonie du quotidien. »
La plupart des jeunes qui arpentent les allées ont déjà une idée de leur orientation. « Je veux faire une école d’ingénieurs avec prépa intégrée mais je me renseigne quand même sur les autres filières au cas où je ne serais pas accepté », explique Etienne, qui passe le baccalauréat scientifique en juin.

Prime à l'alternance
La sélection draconienne qu’imposent les écoles inquiète plus Thierry, son père, que les débouchés : « Sur le stand de l’UTC [Université de technologie de Compiègne, NDLR], ils nous ont dit qu’ils ne prenaient que 500 élèves sur environ 4 500 postulants. Mais une fois le diplôme en poche, il ne doit pas y avoir de problèmes pour trouver du travail. »
Le salon Studyrama n’est pas destiné qu’aux lycéens. Mustapha, 22 ans, est en dernière année de licence d’administration économique et sociale (AES). « Je me renseigne sur les différents masters de management ou de ressources humaines. Je cible surtout les formations en alternance. » Ce type de diplômes a gagné en popularité avec la crise, comme en témoigne Hervé Hagen, conseiller formation chez Pigier : « L’alternance permet aux étudiants de mettre un pied dans le monde du travail et d’avoir deux ans d’expérience professionnelle à la sortie. »
Jean-Philippe Chognot

Article publié dans Le Républicain Lorrain, édition de Metz-Orne, du 07/03/2010, en page 2.

Publié dans Local

Commenter cet article