Jean-Louis Garigue : «Plus qu'un simple festival»

Publié le par Jean-Philippe Chognot

Garigue.jpgLa deuxième édition de l'opération Février au théâtre aura lieu à Solgne du 6 au 28 février. Jean-Louis Garigue, président du centre culturel de la commune, espère « amener un peu de convivialité » dans la ville.

En quoi consiste Février au théâtre ?

Jean-Louis GARIGUE : « L'idée est de profiter du mois de février, où les gens n'ont pas grand-chose à faire à cause du froid, pour organiser des représentations théâtrales. C'est une sorte de festival, avec des rendez-vous rythmés chaque weekend. L'objectif est d'amener un peu de convivialité en milieu rural. »

Quelles sont les particularités de la programmation ?
« Il y en a pour tous les goûts, car l'opération met en avant différentes formes de théâtre : du classique avec L'Avare de Molière, du boulevard avec Toc Toc de Laurent Baffie, du familial avec le spectacle de marionnettes Marcello Marcello, de la création avec une mise en scène de la vie du Chat de Philippe Geluck, ou encore du théâtre, plus mordant, pour les adultes. La plupart des compagnies sont des amateurs, et de la région. »

Quelle est la ligne directrice de l'opération ?
« Elle est essentiellement tournée vers le rire. Les pièces programmées sont très légères, ironiques ou plus noires. Mais Février au théâtre n'est pas qu'un simple festival de théâtre. Les spectateurs viennent aussi pour se retrouver tous ensemble et boire un verre après les représentations. »

Comment est née l'idée ?
« L'opération a été créée l'année dernière grâce à une troupe de Solgne, les Entr'Acteurs. Avec elle, nous avons décidé de transformer la salle du Colombier, une ancienne supérette rachetée par la commune, en salle de théâtre. Cela répondait vraiment à une attente en milieu rural. D'ailleurs, pour la première édition, nous avons fait salle comble. »

Propos recueillis par Jean-Philippe Chognot

 

Article publié dans Le Républicain Lorrain, édition de Metz-Orne, du 03/02/2010, en page 6.

Publié dans Local

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article