Paris chausse ses baskets

Publié le par Jean-Philippe Chognot

MG 5838

L’opération « Les 10 jours du basket à Paris » débute aujourd'hui. Jusqu’au 16 mai, la Fédération française de basket-ball (FFBB) organise une série d’animations pour promouvoir son sport.

Paris, capitale européenne du basket. Du 7 au 9 mai, les quatre meilleurs clubs du continent s’affrontent à Bercy lors du Final Four de l’Euroleague. Une première depuis 2001. La Fédération française de basket-ball (FFBB) compte profiter de ce coup de projecteur médiatique pour promouvoir son sport. Elle lance aujourd'hui « Les 10 jours du basket à Paris ». L’opération séduction dure jusqu’au 16 mai.

Tournois de rue, compétitions handisports et pénitentiaires, initiations pour les enfants… « Nous voulons sensibiliser les Parisiens à toutes les pratiques : des professionnels au "minibasket" », explique Fabrice Canet, de la Fédération. Par exemple, des paniers gonflables seront installés sur le parvis de l’hôtel de ville, mercredi 13 mai, pour permettre aux novices de s’essayer à la balle orange. Le président et le directeur technique national (DTN) du basket français, Yvan Mainini et Jean-Pierre de Vincenzi, seront présents. Ils croiseront peut-être quelques joueurs pros du Paris Levallois.

Record de licenciés

L’animation séduira peut-être de nouveaux pratiquants. « Ce n’est pas l’objectif numéro 1, tempère Fabrice Canet. Le basket est déjà dans une période faste en termes de licenciés. » Leur nombre devrait dépasser 460 000 en juin prochain. Un record absolu. « Nous sommes la deuxième plus grosse fédération de sport collectif chez les hommes et la première chez les féminines », annonce fièrement le représentant fédéral.

Ces chiffres ne se traduisent toutefois pas en termes de médiatisation. Le basket se cantonne pour l’instant à la presse spécialisée et aux télévisions du câble. La fédération espère gagner en visibilité grâce à son opération parisienne. « Paris est le centre névralgique des médias en France. On veut leur présenter la diversité de notre sport et leur montrer que le basket, ce n’est pas que Tony Parker et Joakim Noah », ambitionne Fabrice Canet.

Jean-Philippe Chognot

 

Crédit photo : Bellenger / is . FFBB

Publié dans Basketball

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article