Lugeurs, en piste !

Publié le par Jean-Philippe Chognot

Sans-titre-copie-11.jpgHier, les Messins ont profité des nouvelles chutes de neige pour ressortir leurs luges. Ambiance au parc du Pas-du-Loup, à Magny.
De la neige, de belles pentes… Il n'en fallait pas plus, hier, pour attirer les lugeurs messins au parc du Pas-du-Loup, à Magny. En fin de matinée, une douzaine de vacanciers ont dévalé les pistes à bord de leurs bolides multicolores.
Les familles Rastelli et Dupré sont arrivées à 10h. Une heure et demie plus tard, elles ne se lassent toujours pas. La joyeuse bande enchaîne les courses sur une piste abrupte en courbe. « C'est une piste noire, elle est bien damée », apprécie Stéphane Dupré, en remontant vers la ligne de départ. Il vient de terminer deuxième derrière la luge bleue de sa fille, Adèle, 10 ans.
Quelques mètres en contrebas, Robert Rastelli n'a pas eu la même réussite. Il a mal négocié le tournant et a atterri dans le fossé. Fair-play, le père de famille encense ses adversaires, « de futurs champions ». Son fils, Lucas, 13 ans, veste noire et luge verte, semble plus à l'aise. Son secret : des heures d'entraînement. « Cet hiver, nous sommes venus ici tous les jours de neige », indique-t-il.

Un demi-bidon de combustible
Sur l'autre versant de la colline, le loisir et la détente l'emportent sur la compétition. Christian Maribe et ses trois garçons profitent du début des vacances scolaires pour faire leur première sortie à la neige en 2010. « Nous allons rester une petite heure », prévoit Christian. Le temps de savourer des instants de glisse pas si fréquents. « Cela fait bien deux ou trois ans qu'il n'y a pas eu autant de neige en hiver », fait remarquer Yoann, l'un des fils.
Les Maribe partagent la piste avec la famille Frey. Océane gravit la côte sous le regard vigilant de sa maman, Annick, enceinte de plusieurs mois. La fillette en bonnet blanc traîne derrière elle une luge bleue faite maison. « Nous l'avons fabriquée avec un demi-bidon de combustible », explique la mère, en montrant l'engin. Les bipèdes ne sont pas les seuls amateurs de pentes enneigées. La chienne, Lola, « le deuxième enfant de la famille », a passé la matinée à batifoler entre les flocons.

Jean-Philippe Chognot

 

Article publié dans Le Républicain Lorrain, édition de Metz-Orne, du 16/02/2010, en page 4.

Publié dans Local

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article