Le kayak au top, le polo fait flop

Publié le par Jean-Philippe Chognot

piscine.jpgLes animations se poursuivent à la piscine Lothaire pendant ces vacances. Hier après-midi, l’activité kayak a fait le plein, contrairement au water-polo, le matin.
Il n’y avait pas foule à l’animation water-polo, hier matin, à la piscine Lothaire. Quatre enfants précisément. « J’ai fait le tour des bassins pour rameuter les enfants, mais ils n’ont joué qu’une vingtaine de minutes », raconte la maître-nageuse Lætitia Gerard, légèrement dépitée. « J’étais venu spécialement pour le water-polo mais, au bout de quelques minutes, j’étais déjà mort », confirme Jaouen, 9 ans, avec son bonnet en forme de requin. Une aubaine pour les nageurs confirmés qui ont vite repris possession de la ligne d’eau réservée à l’activité.
« Les parents ont du mal à emmener leurs enfants le matin, justifie l’animatrice. Mais il y aura sans doute plus de monde cet après-midi pour l’animation kayak. » Bonne prédiction puisqu’une grosse dizaine d’enfants était au rendez-vous, après la pause déjeuner, pour conduire les monocoques. « Parmi toutes les activités que l’on propose, le kayak est la plus prisée des enfants », confie Laurent Vaudois, l’éducateur sportif chargé d’initier les jeunes vacanciers. « Mes deux filles, Jessica, 12 ans, et Alicia, 14 ans, avaient déjà participé à cette animation, l’été dernier, et elles avaient vraiment aimé ; donc je les ai remmenées aujourd’hui », confirme Alexandra.

Question d'équilibre
La séance a commencé par des exercices sans pagaie, « pour que les enfants se familiarisent avec le kayak. Si on commence directement avec les pagaies, les enfants sont perdus ». Après cette période d’adaptation, ils se sont brièvement essayés aux rames, avant de faire quelques matchs de « kayak-polo ». Comme son nom l’indique, ce sport improvisé est un water-polo en kayak. « Cela fait deux ans que nous organisons cette activité et elle plaît toujours autant aux enfants », indique Laurent Vaudois.
Les apprentis kayakistes ont terminé par un exercice d’acrobaties. « Accrochez vos kayaks les uns à côté des autres. Quand je vous le demanderai, vous devrez changer d’embarcation sans tomber dans l’eau », ordonne l’animateur. Pour ce faire, les enfants ont dû jouer les funambules. La jeune Alicia s’est montrée particulièrement adroite. « Les filles sont toujours plus fortes que les garçons dans cet exercice », assure le maître-nageur.
Aujourd'hui, à la piscine Lothaire : parcours aquatiques (10h-12h) et diagnostic natation pour adultes (14h-17h).

Jean-Philippe Chognot


Article publié dans Le Républicain Lorrain, édition de Metz-Orne, du 23/02/2010, en page 4.

Publié dans Local

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article