Des élèves de Normal Sup’ bloquent la rue d’Ulm

Publié le par Jean-Philippe Chognot

Des élèves de l’École normale supérieure (ENS) ont bloqué la rue d’ULM, à Paris, lundi 15 novembre en fin d’après-midi. Ils soutiennent le personnel non-gréviste de l’établissement qui demande des titularisations, des revalorisations salariales et des embauches.

Élèves-normaliens, professeurs, personnel non-enseignant de l’ENS et même étudiants non-normaliens… Lundi 15 novembre en fin d’après-midi, environ cent cinquante personnes ont bloqué la rue d’Ulm pendant trois quarts d’heure. Leur mobilisation dure depuis trois semaines et a reçu le soutien d’élus (Parti de gauche, PCF…) et de syndicalistes (CGT, SUD…). Voici quelques images du blocage : 

 

 

Les élèves de Normal Sup’ ne manifestent pas pour leurs droits mais pour ceux du personnel non-enseignant de leur établissement. Ces derniers ont trois revendications principales :

  • des revalorisations salariales : les employés de cantine, de bibliothèque ou encore d’entretien gagnent en moyenne 1 100 euros par mois. En comparaison, la majorité des élèves-normaliens perçoivent 1 380 euros.
  • des titularisations : la plupart des employés non-enseignants de l’ENS enchaînent des CDD de courte durée. Cela les handicape dans leurs recherches de logement notamment.
  • des embauches : les employés estiment être en sous-effectif. La direction a proposé la création d’un nouveau poste en CDD. Proposition refusée par les grévistes pour « ne pas rajouter de la précarité à la précarité ».

Jean-Philippe Chognot

Publié dans France

Commenter cet article