L'Iran : nouvel eldorado

Publié le par Jean-Philippe Chognot

Le basket-ball iranien est décidément sur la pente ascendante. Championne d’Asie 2007 et qualifiée pour les Jeux olympiques 2008, l’équipe nationale perse en est la tête de proue. Le pivot Hamed Haddadi, premier Iranien à avoir disputé un match NBA – le 30 décembre 2008 contre Phoenix –, en est une des grandes fiertés. Mais les progrès du basket iranien s’expriment également dans son championnat domestique.

L’ailier Oscar Yebra (2,01 m, 34 ans), international espagnol lors des JO d’Athènes en 2004, passé à Limoges il y a dix ans, a en effet signé pour le champion d’Iran, Mahram (l’un des clubs de Téhéran), pour le reste de la saison. Il a été préféré au Monténégrin Nebojsa Bogavac (ex-Le Mans) qui était également à l’essai dans la capitale iranienne. Yebra remplace l’ex-NBAer Lee Nailon. Excusez du peu.

Cette signature prestigieuse n’est pas une première. Au tableau de chasse des équipes iraniennes : Julius Nwosu (ex-Pau), Gabe Muoneke (ex-Vitoria et l’ASVEL), Art Long (ex-Pau et ASVEL), le géant Garth Joseph (ex-Chalon), Pero Cameron (capitaine de l’équipe nationale néozélandaise) et bien sûr Makan Dioumassi (médaillé d’argent olympique avec la France).

Prochaine étape de la croissance du basket iranien : se qualifier pour la première fois de son histoire au Championnat du monde. Pourquoi pas en 2010 ?

Jean-Philippe Chognot


Article publié dans le BasketNews du 08/01/2009, en page 07.

Publié dans Basketball

Commenter cet article